Cours de l’action

​​
Filiales et Participations
 ​

Réduire la fracture numérique

Réduire-la-fracture-numérique13.jpg Maroc Telecom a toujours eu à cœur d’assurer une couverture maximale des territoires par les réseaux de télécommunications et de permettre une large utilisation des nouvelles technologies par le plus grand nombre. Opérateur de proximité, engagé dans la réduction de la fracture numérique, il déploie les infrastructures de télécommunications jusque dans les zones les plus reculées du Royaume.

Maroc Telecom a ainsi pris en charge 80 % de PACTE, le programme d'accès aux télécommunications, lancé pour résorber l'ensemble des zones blanches du Royaume. PACTE est financé par le Fonds du Service Universel.

Près de 7 300 localités ont été desservies par le réseau de Maroc Telecom; les populations ont pu ainsi avoir accès aux services de base comme la santé ou les prévisions météo, précieuses pour les agriculteurs. 20 000 autres localités ont également été couvertes par Maroc Telecom en dehors du programme PACTE.

Maroc Telecom est  le premier opérateur à avoir mis sur le marché en 2017 une offre «Internet Haut débit par satellite VSAT»,  avec une couverture totale du territoire marocain. Ce mode d'accès au réseau Internet via une transmission satellitaire permet ainsi de bénéficier d'une connexion stable et performante même dans les localités les plus éloignées du Maroc

Film sur la fracture numérique​​

 Maroc Telecom a réalisé un projet ambitieux qui est de raccorder ses filiales d’Afrique de l’Ouest par le Transafricain, un câble terrestre à fibre optique d’une longueur de près de 5 300 Km.

Réduire-la-fracture-numérique.jpg Le Transafricain dessert aujourd’hui le Maroc, la Mauritanie, le Mali et le Burkina  Faso ; il est relié à l’Europe et à l’Asie à travers un système de câbles sous-marins  auxquels Maroc Telecom a accès – dont deux construits par ses fonds propres :  Atlas offshore et Loukkos.

Le Transafricain permet ainsi le renforcement de la connectivité des pays avec le  reste du monde et le désenclavement des régions les plus éloignées ; il fournit  aux filiales les capacités suffisantes pour le développement de leurs réseaux de  téléphonie et d’Internet.