Cours de l’action

​​
Filiales et Participations
 ​

Onatel

Onatel, Office National des Télécommunications, est l’opérateur historique du Burkina Faso, né de la scission en 1987 de l’Office des Postes et Télécommunications, et transformé en société d’Etat en 1994. En octobre 2002, l’Etat crée Telmob, détenue à 100% par l’Onatel, auquel est intégré l’activité Mobile et qui obtient une licence d’exploitation d’un réseau de téléphonie Mobile de type GSM en avril 2004.
Le 29 décembre 2006, Maroc Telecom acquiert, au terme d’un processus de privatisation ayant fait l’objet d’un appel d’offres international, 51% de l’Onatel, ce dernier détenant toujours 100% de sa filiale mobile Telmob.

Le 29 avril 2009, l’Onatel a été introduite à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières, localisée à Abidjan, Côte d’Ivoire. Cette opération a permis à l’Etat Burkinabé de céder 20% du capital de l’opérateur de télécommunications sur le marché.

Telmob est absorbé par l’Onatel en 2010.

Téléphonie Fixe, Data et Internet

 

Onatel fournit des services de téléphonie Fixe (voix et données) ainsi que l'accès à Internet (ADSL et FTTH), tant auprès des clients particuliers que des entreprises et des administrations.

Bien qu'Onatel ne détienne plus depuis le 31 décembre 2005 le monopole des services de base (téléphonie Fixe national, télex et télégraphe), il demeure, à l'heure actuelle, l'unique opérateur de téléphonie Fixe au Burkina Faso. En revanche, sur le marché de l'Internet, d'autres fournisseurs d'accès opèrent aux côtés d'Onatel.

À fin décembre 2017, Onatel compte un parc Fixe de 76 000 lignes, en légère hausse de 0,4 % par rapport à 2016 malgré la concurrence des services du Mobile. Le taux de pénétration du Fixe rapporté à la population reste encore faible, n'atteignant que 0,4  % à fin décembre 2017.

L'opérateur vend également des offres d'Internet haut débit à ses clients grâce à son réseau ADSL. À fin décembre  2017, Onatel compte près de 13 500   abonnés Internet, stable par rapport à 2016 malgré l'impact de la concurrence de l'Internet 3G, véritable substitut de l'Internet Fixe. 65 % de ces clients sont connectés en haut débit via le réseau ADSL.

Téléphonie Mobile

 

Au 31 décembre 2017, le marché burkinabé comptait 17,6  millions de clients mobiles, représentant un taux de pénétration de 94  %, en hausse de 8  points en un an.

La croissance constatée en 2017  permet aux trois opérateurs mobiles burkinabés de se développer en parallèle. À noter que ces trois opérateurs se sont vus attribuer une licence 3G en 2012 pour un montant de 25 MDH chacun.

Le parc Mobile d'Onatel s'établit à 7,2  millions de clients au 31 décembre 2017, en progression annuelle de 2,6 % et en quasitotalité prépayé. Onatel réaffi rme ainsi son leadership, grâce à ses efforts d'investissements en capacité et couverture, sa stratégie marketing ciblée, et une meilleure qualité de service. Avec les nouvelles BTS mises en service au cours de l'année 2017, l'opérateur porte son parc total à 1 337 BTS.